Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2007

parution MIDI LIBRE du lundi 30 janvier 2007

medium_photo-AG2007.jpg

Castelnau-le-Lez

 

Timbre : la politique philatélique de La Poste vivement critiquée

    

 

 

Réunis en assemblée générale,

 les philatélistes membres du club Castelnau Philatélie 34 n'ont pas été tendres pour l'administration postale.  Le président Henri Escrive a présenté un rapport moral, approuvé à l'unanimité des adhérents, véritable plaidoyer pour la défense du timbre.

D'entrée, le président Escrive dénonce « pléthore d'émissions postales qui induit un investissement toujours accru (en 2006 environ 190 € pour les timbres seuls, 500 € pour l'achat de tous les produits de collection) à laquelle s'ajoutent des émissions plus ou moins occultes qui lèsent les collectionneurs au profit des spéculateurs ».
Et le club d'accuser l'administration postale « qui a compris que le timbre pouvait être une source de revenus importants, d'où la multiplication des blocs, feuillets et autres pochettes ou carnets mpossibles à utiliser dans leur intégralité ».

Deux incidences néfastes au regard de cette politique : « La désaffection des anciens collectionneurs lassés par le peu d'intérêt du timbre actuel et des coûts de plus en plus élevés, et le peu d'intérêt que les jeunes peuvent éprouver à collectionner du papier gommé ».« Un constat également dénoncé par certains magazines spécialisés, telle la dernière revue "Timbres" dans "La chronique de Socrate" », ajoute Henri Escrive.

Les guichets de La Poste n'ont pas obtenu une meilleure note de la part des collectionneurs castelnauviens : « Ne demandez pas à un préposé au guichet d'avoir la gentillesse d'affranchir tel ou tel courrier avec des timbres, vous dérangez, l'affranchissement par appareil distributeur est à tous les points de vue plus pratique.»

Une rencontre entre philatélistes riche en débat, qui a confirmé le maintien du bureau actuel excepté le changement de secrétaire, et ajouté un deuxième poste de vice-président. Au cours de la séance, les philatélistes ont été rejoints par le député-maire, lui-même collectionneur de timbres, Jean-Pierre Grand ayant adhéré au club philatélique il y a plus de quarante ans. Modeste souhait du club en guise de conclusion : « Avoir de beaux timbres à vraie vocation postale et en quantité raisonnable ! »